BANDEAU_NOUS

 

‘NOUS’ est le magazine de La Confédération Syndicale des Familles.

 

Vous trouverez dans le NOUS des dossiers sur la famille, des comptes rendus d’actions menées par la CSF sur le terrain, ciblant différents thèmes de société. Le NOUS répond aussi à des questions diverses que beaucoup d’entre nous se posent, tels que le dépassement d’honoraires, la restitution du dépôt de garantie, ou la colocation dans le logement social.

Le NOUS s’invite chez vous en vous proposant des recettes faciles ; Le NOUS reçoit des personnalités qui répondent à des problèmes de société, …

Enfin vous trouverez aussi des fiches pratiques avec beaucoup de conseils au quotidien.

 

Vous pouvez vous abonnez au magazine NOUS en adhérant à La CSF.

 

La Une du mois d’avril 2015

Après l’émotion et la mobilisation de janvier …

… Parlons des Allocations Familiales !

La CSF fait paraître le nouveau numéro de son magazine ’NOUS’. Vous pouvez consulter le sommaire complet sur le site de La CSF www.la-csf.org
L’éditorial de ce nouveau numéro, publié ci-après, est rédigé par Évelyne Bernard . Responsable Politique du Secteur ’Familles’ de La Confédération Syndicale des Familles.

 


 

Ce 7 janvier 2015, nos échanges de vœux pour l’année 2015 ont été bouleversés par les assassinats à Charlie Hebdo, puis le 9 janvier dans l’épicerie casher. Le chagrin pour ceux qui connaissaient les victimes, la colère contre ces abrutis d’idéologie mortifère, la peur de certains d’être stigmatisés pour leur religion… L’ampleur des manifestations populaires a montré que le collectif a encore un sens. Dans le dernier
édito de Nous, Aminata Koné, Secrétaire Générale de La CSF, écrivait que le collectif incarne des valeurs de solidarité et de partage pour le mieux vivre ensemble.
C’est ce que nous avons vécu tous ensemble. Nous avons même retrouvé de l’estime pour les hommes politiques et les policiers.

Un des plus vieux combat de notre association familiale est la défense des Allocations Familiales. Ce n’est pas sans rapport avec le projet du mieux vivre ensemble. Le fondement de cette allocation s’appuie sur la solidarité, comme nous le réaffirmions dans notre plate-forme revendicative de 2012, et lors de l’audition à l’Assemblée Nationale en septembre 2013 : « l’entretien et la charge des enfants représentent une charge que doivent se partager les parents et la collectivité. » Les familles perçoivent cette allocation comme une reconnaissance de leur contribution à l’avenir du pays.

Les Allocations sont versées chaque mois en compensation du coût de l’enfant. Cette régularité est importante pour la sécurité financière des familles modestes. Rappelons toutefois les montants reçus ne permettent pas de s’en sortir et mettent à mal la vieille critique méprisante des familles « qui font des enfants pour les Allocations ». Nous demandons une revalorisation des montants et un versement du premier au dernier enfant.

Les Allocations sont universelles. Un grand mot pour dire que l’arrivée de l’enfant (enfin, à partir du deuxième) ouvre le droit aux allocations familiales pour toutes les familles qui résident régulièrement en France. Nous avons dû mener, nous menons encore deux types de combat pour cette universalité. Contre les politiques de gauche qui veulent réserver l’allocation aux plus pauvres, nous opposons qu’une allocation de pauvres deviendrait vite une pauvre allocation et que la justice sociale se recherche plutôt sur le terrain de la redistribution fiscale.
En novembre 2014, La CSF a écrit au Président de la République contre la « modulation », première étape d’une mise sous conditions de ressources.

Contre les politiques de droite qui veulent réserver l’allocation aux familles « méritantes », voire aux familles « françaises, version front national », nous dénonçons la stigmatisation des familles et la pénalisation des autres enfants à cause du comportement délinquant d’un seul. Nous défendons le soutien à la parentalité de familles responsables plutôt que le contrôle parental et le fichage qui l’accompagne.

La défense des Allocations est complémentaire de la défense du service public et des dispositifs d’accompagnements. L’école est indispensable pour l’éducation de tous les enfants, les structures d’accueil de la petite-enfance permettent l’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle, l’aide au logement améliore les conditions de vie des familles. Les Allocations familiales restent un petit, mais durable symbole de la solidarité en France.

 

Évelyne Bernard
Responsable Politique du Secteur Familles

 

 

La CSF du Rhône a souhaité rendre hommage dans le dernier numéro du Magazine « NOUS » de la CSF à Henri POINTU, décédé à l’âge de 100 ans en juin 2014.

hommage H.Pointu

Discours d’Henri POINTU lors de la remise de la médaille du cinquantenaire de la CSF le 3 juillet 1996 et lors de la vidéo à l’occasion du congrès national de la CSF en mai 2009, il terminait par ces termes :

 » J’ai souvent comparé la CSF à un arbre au tronc vigoureux et droit, les militants en sont les feuilles et chacune participe à la vie de l’arbre, toutes sont indispensables à son développement et de plus contribuent à lui donner son « panache ». On m’attribuait un mot que j’utilisais parait-il dans les situations difficiles pour rassembler les énergies c’était : COURAGE.

Aujourd’hui, je vous dis courage, notre engagement en vaut la peine, car si nous avons une histoire nous avons encore plus un avenir. »

Lire l’intégralité de son discours du 3 juillet 1996 en cliquant ici